Consommer bio en toute confiance !

Une réglementation stricte et très contrôlée

L’AB est le seul signe officiel de qualité apportant des garanties aux consommateurs sur le plan environnemental. À l’origine, ce sont les agriculteurs qui ont élaboré les cahiers des charges de l’agriculture biologique, souhaitant faire reconnaître la qualité et la particularité de leurs pratiques.

Le 1er janvier 2009, un règlement européen, commun à l’ensemble des pays, est entré en vigueur pour permettre une plus grande homogénéité des pratiques. Il s’applique aussi bien aux producteurs qu’aux transformateurs.

Le contrôle par un organisme indépendant

Pour être commercialisé comme issu de l’agriculture biologique, tout produit doit être contrôlé et certifié par un organisme de contrôle indépendant agrée par les pouvoirs publics.

Pourquoi consommer bio et local

L’agriculture bio contribue au développement économique et social

  • comparée à l’agriculture conventionnelle, l’AB emploie 60% de main d’oeuvre en plus.
  • en circuits courts, la valeur ajoutée est réinvestie localement.
  • les circuits courts de proximité sont générateurs de lien social et rendent les produits plus accessibles aux consommateurs.

L’agriculture biologique est respectueuse de l’environnement

En effet, l’agriculture biologique …

  • préserve les paysages et les haies.
  • préserve la ressource en eau tant en qualité qu’en quantité.
  • conserve et augmente la fertilité physique et biologique des sols.
  • favorise la biodiversité animale et végétale, cultivée et non cultivée.
  • consomme moins d’énergie fossile et améliore le bilan carbone.

L’agriculture biologique bénéficie à la santé publique

  • En interdisant le recours aux OGM.
  • En bannissant les pesticides chimiques de synthèse, elle contribue à la santé des consommateurs mais aussi des agriculteurs.
  • Les produits bio contiennent de plus en plus de matière sèche, d’anti-oxydants, de vitamine C, poly phénols, magnésium et fer.
  • La transformation bio utilise moins d’additif et préserve mieux les qualités nutritionnelles.

L’agriculture biologique coûte moins cher à la société

… et au contribuable, si nous prenons en compte le coût de traitement des eaux polluées par les intrants chimiques, les subventions attribuées aux agriculteurs (en moyenne les agriculteurs bio reçoivent moins de subventions de la PAC), les emplois créés par ce mode d’agriculture, le coût de la sécurité sociale, etc.

Télécharger

Toute la Bio dans les Hautes-Pyrénées

Télécharger