Le premier chantier porté par le GAB depuis 2004 est celui de la RHD. Le GAB travaille à accompagner les producteurs dans des projets de commercialisation.

Par l’accompagnement technico-économique collectif et individuel, le GAB conseille et oriente les porteurs de projet de conversions et favorise le transfert des pratiques bio. Enfin, des actions de promotions de l’AB sont réalisées auprès du grand public (13ème édition de la FOIRE BIO, plaquette des producteurs, animations éducatives et pédagogiques…)

La plateforme Resto Bio : Gérante Véronique Ducombs

Créée en 2007 par le GAB65 après 3 ans d’accompagnement par un salarié du GAB 65. Soutien CG 65 et Région, autofinancement GAB. Elle se sert dans fermes (20), chez les transformateurs (10), elle est née parce qu’il y avait et il y a toujours un besoin identifié, la restauration collective et que la question de la qualité des aliments est posée. Le type de gestion choisi par le GAB pour Resto Bio est celui d’une Société coopérative d’intérêt collectif : cela signifie une gestion démocratique où les coopérateurs (personnes morales dont le CG 65, le CG 32 et le CE EDF) échangent et partagent avec les paysans, les salariés et les bénévoles sur les problématiques sociétales, logistiques, financières. Personne ne peut s’enrichir personnellement dans une telle structure. Depuis sa création, CA cumulé : 1.5 Millions d’€ dont 70% reversé aux paysans Bio de Midi Pyrénées : 3 postes salariés. Accompagnement des collectivités (10) par an par ½ temps salarié au GAB pour identifier des débouchés mais aussi territorialiser l’alimentation. 50 collectivités, 500 personnels de restauration (cuisiniers formés au Bio) accompagnés depuis 7 ans . Financement Région

La Coopérative Alti’Pyrénées Bio : Président Alain Pomé

Créée en 2010 après 3 ans d’accompagnement par un salarié du GAB 65 à plein temps. Soutien financier Région et CG 65, autofinancement GAB. Elle planifie la production et la vente des carcasses de viandes (bovins, veaux, ovins, porcs, volailles). Elle regroupe 9 éleveurs et 5 apporteurs non associés. Elle sert les magasins spécialisés en Bio, les particuliers, les marchés de plein vent de Pau et de Tarbes. Elle manque de porc et son potentiel de développement est certain. CA cumulé : 600 M€, 1 poste salarié. Débouché à trouver pour les veaux : Table ronde Régionale organisée en octobre. Accompagnement des éleveurs par ¼ temps salarié du GAB pour assurer d’autres conversions et un suivi technique.

Société coopérative d’intérêt collectif l’Odyssée d’Engrain. Gérant Éric Marie

1 poste salarié à compter du 01/01/14 : Réalisation de pâtes alimentaires à partir de Blés poulards réintroduits dans le département. 1 homme = 1 voix, gestion démocratique. Société Coopérative d’intérêt collectif où siègent des coopérateurs paysans, la ville de Lannemezan, des citoyens, les magasins Biocoop, 12 fermes impliquées, 1 moulin hydraulique relancé grâce à cette activité de pâtes. Ouverture de l’atelier en avril 2014 à Lannemezan. Il a fallu 4 ans d’accompagnement du GAB 65, asseoir l’activité et mettre en expérimentation avec suivi CREAB d’autres céréales et des légumineuses pour à terme avoir une activité diversifiée au sein de l’atelier de pâtes (Flocons, polenta, haricots, lentilles, sarrasin décortiqué….. Millet….

La planification de la production maraichère pour les magasins spécialisés et la restauration collective : Référente Félicia Borner

1/3 temps de salarié du GAB y est consacré. En 2015 grâce à ce travail 27 tonnes de légumes ont été livrées. Ce travail est poursuivi en 2016, 14 fermes sont impliquées. Le statut juridique, la capacité économique et financière de cette démarche sera étudiée.

Les animations éducatives et les formations en restauration collective, dispensées par le GAB 65

pour faciliter l’intégration de produits bio en restauration collective, pour vulgariser et éduquer à une autre alimentation, à l’environnement, au goût, à la citoyenneté : 12 000 enfants sensibilisés depuis 2001, une animatrice éducative à ¾ temps, 1200 cuisiniers formés depuis 2007. Depuis 4 ans éducation en direction des populations précarisés alimentairement avec le secours populaire, et en 2016 lancement de la démarche La Bio Pour Tous

Mais encore, le GAB 65 recense les

besoins en formation des adhérents et en dispense chaque année (120h sur tous les sujets). Le GAB 65 participe au Plan d’action territorial Adour pour protéger la ressource en eau et proposer des alternatives à la monoculture. Des diagnostics de conversions sont réalisés, des références techniques sont construites pour améliorer les pratiques agronomiques et l’efficience économique des fermes. Financement Agence de l’eau, conseil général, VIVEA. En 2013, le GAB 65 a organisé l’acheminement de 53 T de fourrage Bio pour les paysans du Gave et organisé 1 chantier solidaire avec une paysanne du plateau.

Si vous avez des besoins collectifs à faire avancer, si vous souhaitez soutenir toutes ces démarches, rompre l’isolement, être solidaire, partager les problématiques et dépasser les constats, alors ils vous restent à adhérer au GAB 65, seule association de développement efficace, transparente et démocratique dans les Hautes Pyrénées.