Agir pour la santé plutôt que de s’épuiser à lutter contre les maladies. Oui, mais comment ?

Que l’on soit en bio ou en conventionnel, il est intéressant de savoir limiter les traitements vétérinaires et les frais qui vont avec. Pour cela, il faut adopter une approche globale visant à optimiser la santé du troupeau. Alimentation, condition de logement, renouvellement, facteurs de stress, méthodes d’élevage… de nombreux critères doivent être pris en compte.

Pour apprendre et se former sur le sujet, le projet Santé des ruminants a été mis en place par le GAB65 en 2015, 2016 et 2017. Il a été financé par la mesure 121 du FEADER (Europe + Conseil Régional).

Présentation et descriptif du projet :

L’ambition de ce projet collectif est de mieux maitriser la gestion des troupeaux de ruminants grâce à une approche globale. Il répond à plusieurs objectifs :

– Améliorer les performances économiques et environnementales des exploitations par un progrès sur la santé des animaux

– Développer la connaissance et la pratique des éleveurs sur la thématique des soins alternatifs du troupeau : phytothérapie, immunité, gestion de l’alimentation…

– Favoriser la diffusion des connaissances et savoirs-faires entre éleveurs

Pour cela, plusieurs actions sont menées :

– Organisation de réunions bout de champ (rencontres techniques) sur plusieurs volets ayant un impact surla santé et l’équilibre des troupeaux de ruminants

– Organisation chez plusieurs éleveurs d’un diagnostic d’élevage, réalisé par un vétérinaire, et ouverts à tous les éleveurs souhaitant y assister. Plus d’info ici

– Suivi des pratiques sanitaires (préventives, curatives, alternatives) des éleveurs du projet

– Publication de synthèse d’information (cf. ressources ci-dessous)

En parallèle de ces diagnostics, plusieurs formations sont organisées sur cette thématique : antibiorésistance, aromathérapie, phytothérapie, acuponcture, connaissance des différents aliments, etc. Voir le programme complet des formations

Public cible : Tous les éleveurs, bios et conventionnels, souhaitant progresser sur la gestion de la santé des troupeaux

Principaux résultats :

Ainsi, en trois ans, plusieurs éleveurs ont pu bénéficier d’un diagnostic d’élevage approfondi. Ce diagnostic, réalisé par une vétérinaire, est ouvert aux autres éleveurs, pour que l’enseignement profite à tous. Ces diagnostics suivent toujours un même schéma : tout d’abord, la vétérinaire questionne l’éleveur sur la constitution du troupeau, la conduite d’élevage, les problèmes sanitaires rencontrés, l’alimentation, les traitements sanitaires, etc. Une fois toutes ces informations recueillies et analysées, un deuxième temps est consacré à l’observation du troupeau, des bâtiments, des fourrages.

Grâce à ces différents temps de rencontre, les éleveurs ont pu apporter leur retour d’expérience,  échanger sur les pratiques mises en place chez eux. Une émulation très positive qui, au-delà de la santé des ruminants, s’étend sur d’autres problématiques.

Les éleveurs ont gagné en autonomie décisionnelle et sont aujourd’hui plus à même de lutter contre les maladies d’élevage qui impactent leur performance économique sur plusieurs aspects : retards de production et d’engraissement, baisse de qualité, frais vétérinaires, apparition de résistances aux médicaments antibiotiques…

Poursuite du projet :

En 2018 ce travail se poursuivra essentiellement par le biais de formations VIVEA.

Nous sommes à l’écoute de toutes vos suggestions et propositions pour la suite à donner à ce projet, contactez-nous.

 

Ressources :

  • Outils :

– Le bilan sanitaire d’élevage (à remplir annuellement pour faire le point sur la situation sanitaire de votre élevage)

Trucs et astuces

– Le calendrier de pâturage 2017 et agenda à commander ici

  • Fiches techniques :

Mieux maitriser le risque parasitaire au pâturage

La quête des parasites internes

Stratégie de contrôle du parasitisme

Aromathérapie 1 – Utiliser les huiles essentielles en élevage

Aromathérapie 2 – Choisir des huiles essentielles adaptées à chaque animal

  • Articles techniques :

Santé et pâturage

Santé globale du troupeau

« Une gestion appropriée du pâturage permet d’agir pour la santé du troupeau : il s’agit d’offrir aux animaux une alimentation satisfaisante en quantité et en qualité, et de veiller à limiter le risque parasitaire… »