Retour
Publié le 28/02/2013 à 03:47, Mis à jour le 28/02/2013 à 08:28

Agriculture

Le 01/03/2013

onParleDeNous-2

Christian Vélot, maître de conférence à l’université d’Orsay, fera une conférence sur les OGM, ouverte au grand public, ce vendredi, à 18 h 30, à l’occasion de l’assemblée générale du Groupement de l’agriculture biologique (GAB 65) qui se tiendra de 15 heures à 21 heures, dans les locaux des coteaux de Gascogne.

Le GAB 65 qui, grâce à un prêt à taux 0 de France Active, a pu reconstituer sa trésorerie en 2 012. En revanche, la part de l’état dans le budget du GAB ne représente plus que 6 %. D’autres nuages menacent la ferme bio des Hautes-Pyrénées. «L’ouverture du marché de l’Union européenne à l’importation de 500.000 tonnes de viande bovine. Cela va à l’encontre des circuits courts que nous préconisons. Sur un plan local, il y a la situation de l’abattoir de Tarbes, privatisé et spécialisé», déplore Pascal Lachaux.

En revanche, du côté des satisfactions, en 2012, Resto bio, a obtenu 80 % du marché public bio des denrées alimentaires de la région.

En 2013, l’atelier de pâtes bio devrait voir le jour, en septembre. «Nous allons travailler à la mise en marché des légumes. On souhaite inciter à la diversification des fermes polycultures. On veut plus de cultures de légumineuses. On dispose désormais d’un réseau de fermes témoins avec des retours d’expérience sur tout type de culture. Tous les systèmes peuvent passer en bio», confie Pascal Lachaux, animateur du GAB 65. Autre objectif du GAB 65 en 2013 : «Consolider l’appui technique aux éleveurs pour l’engraissement à l’herbe et l’autonomie des systèmes».

Thierry Jouve